Visiteurs uniques

jeudi 26 août 2021

En Mémoire d'Alain Charreyron

 Alain est parti cette semaine après une grave maladie au Paradis des oiseaux ....  Immense tristesse !  Nous perdons un militant de la première heure pour la protection de la nature.  Je le connaissais depuis une séance de baguage de Bruants à l'automne 1984, et depuis, il n'avait pas quitté le Conseil d'Administration où nous nous entendions réellement très bien.  Que des bons souvenirs !





samedi 21 août 2021

Le Bruant des roseaux, espèce nicheuse disparue dans le département de l'Allier ?

                                                                Bruant des roseaux mâle (photo F. Guélin)

Le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) est un passereau granivore qui se reproduit dans les saulaies et phragmitaies de surface importante. Les derniers Atlas (notamment l'atlas national 2009-2012, voir carte 1 ci-dessous) montraient une carte de répartition avec 8 carrés de nidification possible, et 6 carrés de nidification probable en Bourbonnais.  Presque 10 ans plus tard, où en est-on ?

Carte Atlas 2009-2012 (LPO)
 
La carte de l'année 2021 (carte 2 ci-dessous) doit nous alerter : pour la réaliser, nous n'avons pris en compte que les indices de reproduction certains + probables (les indices possibles sont extrêmement litigieux, et concernent souvent des données du mois d'avril, période pendant laquelle des migrateurs sont encore présents). Cette carte est catastrophique !  Plus aucune donnée en Bourbonnais !
La plupart des sites repérés en 2021 accueillent probablement 1, 2 ou 3 couples, jamais plus. Le département du Puy-de-Dôme possèdent au moins 3 sites qui hébergent plus de quelques couples : 2 tourbières d'altitude (Lac de l'Esclauze et la Godivelle), et un secteur de Limagne (Plaine de Sarliève / Zénith d'Auvergne), qui devient donc la plus grosse "colonie" d'Auvergne avec 6 ou 7 couples. On est donc loin des centaines de couples cités dans notre Atlas régional de 2010 !  Peut-être 5 à 10 fois moins en une décennie ?
 
                                            Carte 2021: triste à pleurer ...

      Une vue des milieux naturels du "hotspot" à Bruant des roseaux de la plaine de Sarliève (63)

Une histoire du Bruant des roseaux dans le val d'Allier

La première mention d'une densité date de 1978 (doc ci-dessus): un comptage sur 425 hectares de milieux naturels (soit le tiers de la Réserve actuelle) fait état de 10 couples de Bruant des roseaux. Les milieux cités dans ce texte sont toujours présents: les bordures de bras morts avec des baldingères et des jeunes saules. Les 1450 ha de la RNVA actuellement accueillaient probablement 30 à 50 couples de cette espèce.

Et aujourd'hui nous en sommes à zéro !   Les milieux sont toujours là, quoique moins abondants, car c'est la dynamique fluviale qui les crée, et cette dynamique est actuellement moins vive. Un marais à baldingère évolue en moins de 10 ans vers une saulaie-peupleraie de 5 à 10 m de haut, pas trop favorable à l'espèce. Mais cela n'explique pas tout, car , par exemple, l'espèce semble avoir aussi disparu des étangs de Sologne bourbonnaise.

Pour conclure , c'est donc encore une espèce en moins dans la réserve, tout comme le Traquet motteux, le Vanneau huppé, le Pipit rousseline, et même la Sterne pierregarin et la Sterne naine.

Heureusement, de nouveaux arrivants comme le Balbuzard ou la Cigogne blanche compensent un peu, mais le constat est là: la biodiversité diminue partout !





vendredi 23 juillet 2021

Juillet : le val d'Allier équatorial ...

Quelques instants chauds , humides et pleins de moustiques de la fin de ce mois de juillet 2021...

Troglodyte mignon


Fauvette grisette


Gobemouche gris


Lycoperdon géant - Calvatia gigantea!  (diamètre 40 à 50 cm)


Au gobage ...


Quelques mouches et des vaches folles ...


Un renardeau plein de curiosité


Et qui apprend à chasser


Direction les maïs pour digérer le repas de la nuit ...


Chevalier guignette


vendredi 16 juillet 2021

Quelques news ornithologiques de l'été 2021

 Deux infos intéressantes pour ce mois de juillet 2021.

D'abord la construction d'une nouvelle aire pour le couple de balbuzards de la RNVA : le nid était tombé dans la rivière, suite à l'érosion, au printemps 2021. Le couple a reconstruit tardivement une aire sur un autre site, mais il est prêt pour 2022... C'est le même scénario qu'en 2016, où ce couple nouvellement implanté avait occupé et reconstruit sur un nid de héron au mois de juillet. Deux autres couples ont niché dans le département de l'Allier cette année.

Et la deuxième info ce sont les sternes pierregarins avec un chiffre record, de plus de 130 individus présents le 16 juillet sur la colonie (mais largement noyée cette année par les crues) du Pont Régemortes de Moulins. Ce site qui concentre la quasi-totalité de la population de Sternes pierregarins de l'Allier depuis une décennie a regroupé un nombre incroyable d'oiseaux (il faut remonter à 2010 pour retrouver l'équivalent).

Malgré ces aléas naturels que sont les crues, la population de Pierregarins paraît au minimum stable, sur ce site (87 couples notés l'année dernière sur les 114 du département 03, soit les trois-quarts de la population nicheuse).

(Source LPO / www.faune-auvergne.org)

Sur l'ensemble du Val d'Allier (Allier + Puy de Dôme), voici le graphe correspondant.

Pour terminer, quelques images de la RNVA en ce mois de juillet gris et pluvieux: Aigrettes, œdicnèmes et gravelots plus ou moins noyés et sous la pluie...











mardi 22 juin 2021

Tour de cadran au solstice

 Le solstice est une période magique pour observer la nature dans le Val d'Allier ... Lever 4 heures, et à 6 heures sur le terrain, il fait encore nuit ...

Et tour de cadran, parce que 4h du matin -> 16h, ça fait un tour de montre...

Une petite tête me regarde quand je sors de la voiture    :)

Cent mètres plus loin: la pénombre et l'absence de vent permettent de belles rencontres.

Une aube humide et calme ...

Un animal aux grandes oreilles


Chardonneret élégant

Hypolaïs polyglotte


Des centaines d'Agryons sont posés sur les arbustes au bord de l'eau


Orchis bouc


Saponaire



Mouette rieuse





Grands cormorans




Un peu de pub pour un appareil photo assez formidable et très polyvalent :